31/07/2018
Fête de Saint Ignace de Loyola

ignatius

Aujourd’hui nous célébrons la fête de saint Ignace de Loyola. C’est une date symbolique importante pour toutes celles et ceux qui sont liés d’une façon ou d’une autre avec les œuvres des Jésuites et l’esprit ignatien. À cette occasion, nous vous proposons de découvrir une brève réflexion qui nous est adressée par le Père Bill Muller sj, nouveau conseiller spirituel de WUJA.  Ceci nous donne l’occasion de présenter brièvement ce dernier.

William Muller est un jésuite américain. Depuis 2015, il est le directeur exécutif du Jesuit Schools Network, l’organisation, dont le siège social se trouve à Washington, DC, chargée de fournir des services et des programmes aux 80 écoles secondaires et préscolaires jésuites aux États-Unis et au Canada. Il a été président de la Verbum Dei High School à Los Angeles et du Bellarmine College Preparatory à San Jose, en Californie.

 

En célébrant cette année la fête de saint Ignace, nous pouvons être reconnaissants de la récente annonce du Père Général Arturo Sosa : « Nous avons formellement commencé le processus de béatification pour le Père Pedro Arrupe ».

Vous vous souvenez que c’est au dixième Congrès international des anciens élèves des jésuites d’Europe à Valence, en Espagne, le jour de la fête de saint Ignace en 1973 (il y a 45 ans) que le P. Arrupe a appelé les anciens élèves des  jésuites « à travailler avec d’autres à démanteler les structures sociales injustes afin que les faibles, les opprimés, les marginalisés de ce monde puissent être libérés ».

Il nous a mis au défi d’être des hommes et des femmes pour les autres.

En cette fête de saint Ignace, puissions-nous réfléchir et prier avec les phrases de conclusion du P. Arrupe de 1973,

« Hommes et femmes pour les autres : l’objectif primordial de l’éducation jésuite – de base, avancée et continue – doit maintenant être de former de tels hommes et femmes.  Car s’il y a un peu de fond dans nos réflexions, c’est le prolongement dans le monde moderne de notre tradition humaniste dérivée des Exercices Spirituels de saint Ignace.  Ce n’est qu’en étant un homme ou une femme pour les autres que l’on devient pleinement humain, non seulement dans le sens naturel, mais aussi dans le sens d’être la personne « spirituelle » de saint Paul.  La personne remplie de l’Esprit ; et nous savons de quel Esprit il s’agit : l’Esprit du Christ, qui a donné sa vie pour le salut du monde ; le Dieu qui, en devenant une personne humaine, est devenu, au-delà de toutes les autres, un Homme pour les autres et une Femme pour les autres ».

Fais nôtre cette prière – Père céleste, place-moi avec ton Fils, Jésus, qui, en devenant une personne humaine, est devenu, au-delà de toutes les autres, un Homme pour les autres.

Bill Muller S.J.

Conseiller spirituel
WUJA

 

A propos de l'auteur